Pêche en vertu du permis d’une autre personne
Le permis de pêche sportive au saumon atlantique permet aux enfants de moins de 18 ans d’un titulaire, ou ceux de son conjoint, de pêcher sans ce permis. Une personne âgée de 18 à 24 ans, qui porte sa carte d’étudiant valide et le permis de l’un de ses parents ou du conjoint de celui-ci, peut également pêcher sans ce permis. Il en va de même pour toute personne de moins de 18 ans ou tout étudiant, âgé de 18 à 24 ans, porteur de sa carte d’étudiant valide, qui pêche sous la surveillance d'une personne de 18 ans ou plus, titulaire de ce permis. La personne qui pêche ainsi doit respecter les conditions prévues au permis du titulaire. Dans ces cas, la quantité totale de poissons pris en une journée ne doit pas dépasser la quantité autorisée pour le titulaire du permis. Ces modalités s'appliquent à tous les permis de pêche au saumon.


Tarifs des permis de pêche
                                    2017
                       Résidents   Non-résidents
                                   (Taxes incluses)
Pêche sportive (sauf saumon atlantique)    
·  moins de 65 ans        30.58 $  
·  65 ans et plus        17.45 $       78.77 $
·  7 jours consécutifs Permis réservé aux non-résidents       45.46 $
·  3 jours consécutifs       12,59 $       31.56 $
·  1 jour Permis réservé aux non-résidents       18,38 $
·  remise à l'eau obligatoire (note 9)       12.59 $       30.87 $
Pêche sportive du saumon atlantique    
·  annuel        49.19 $       157.83 $
·  1 jour        21.44 $       42.03 $
·  remise à l'eau obligatoire        21.44 $       42.03 $

Étiquetage et enregistrement du saumon

Étiquetage obligatoire

Le permis annuel de pêche au saumon est délivré avec sept étiquettes en vue de l'étiquetage obligatoire du saumon qu’on a pris et gardé. Le permis d'un jour, quant à lui, est délivré avec une seule étiquette. Ce permis et cette étiquette ne sont valides que pour la journée indiquée sur le permis.
Note : Au cours de la saison, une personne ne peut en aucun cas prendre et garder plus de sept saumons.
Quiconque prend et garde un saumon doit détacher immédiatement l’étiquette valide qui lui a été délivrée avec le permis et, en respectant l’ordre dans lequel les étiquettes sont jointes au permis, l’attacher au poisson. Dans un parc national, une réserve faunique ou une zec ainsi que dans les rivières Ouelle et du Gouffre, l'étiquette qui doit être apposée sur le saumon capturé doit provenir du pêcheur qui a ferré le poisson, et cela, même si une autre personne manipule la canne à pêche lors de la récupération du poisson. Il est interdit à quiconque d'avoir en sa possession un saumon pris à la pêche sportive, auquel n'est pas fixée une étiquette. Il est interdit d'enlever l'étiquette sauf au moment de préparer le saumon pour la consommation humaine.
L’étiquette doit être attachée au saumon. L’illustration suivante présente des manières possibles de fixer cette étiquette.

Prise

Enregistrement obligatoire

Un pêcheur qui prend et garde un saumon doit, dans les 48 heures suivant sa sortie du lieu de pêche, présenter lui-même son permis et faire enregistrer le saumon auprès d’une personne ou d’une association autorisée par le Ministère, soit une pourvoirie offrant la pêche au saumon, une réserve faunique ou une zec de pêche au saumon. Au moment de l’enregistrement, on doit produire le saumon à l’état entier ou éviscéré, permettre qu’il soit pesé et mesuré et permettre aussi le poinçonnage de l’étiquette ainsi que tout prélèvement ou expertise scientifique. Dans le cas d’une réserve faunique, le saumon doit être produit à l’état entier.

Lorsqu’un processus d’auto-enregistrement est mis en place à un poste de contrôle, le pêcheur complète l'enregistrement de son saumon selon la procédure établie. Enfin, le pêcheur peut aussi enregistrer son saumon par téléphone, si une telle possibilité est offerte pour une rivière ou un ensemble de rivières à saumon. Si aucun processus d'enregistrement n'est prévu, un pêcheur doit enregistrer le saumon qu'il a capturé auprès d'un bureau du ministère.

Méthodes de pêche

Dans la plupart des rivières à saumon ou parties de rivière à saumon mentionnées dans cette publication, seule la pêche à la mouche est autorisée. Lorsque, dans cette publication, il est fait mention de Pêche à la mouche seulement, le pêcheur doit respecter les règles suivantes :

Plus grande taille d’hameçon autorisée lorsque la mouche est garnie de :

Il n’y a pas de restriction quant à la longueur de la hampe.

Lorsqu'elle est autorisée, la pêche à la ligne dans une rivière à saumon peut s'effectuer au moyen d'une ligne équipée indistinctement d'hameçons, de mouches ou de leurres, appâtés ou non. Un hameçon peut être multiple. Un leurre ou une mouche compte pour un hameçon.
Lorsque la pêche au saumon est permise, on doit utiliser une seule mouche qui totalise un maximum de deux pointes pour la pêche de toute espèce. Lorsque la pêche au saumon est interdite mais que d'autres espèces peuvent être pêchées, on peut utiliser jusqu'à deux mouches artificielles qui totalisent au maximum trois pointes.
Le tableau suivant résume l'information relative au nombre maximal d'hameçons et de pointes autorisés :

Lorsque seule la pêche à la mouche est permise :


Endroit ou période visé :

Nombre maximal de mouches artificielles

Nombre maximal de pointes que peut comporter la mouche ou la combinaison de mouches

Dans une rivière à saumon pendant une période où la pêche au saumon est permise

1

2

Dans une rivière à saumon lorsque la pêche au saumon est interdite

2

3

Limites de prise et de taille

Limites de prise

La limite quotidienne de prise comprend les poissons pris et gardés. Les poissons remis à l’eau ne comptent pas dans la limite de prise. Le pêcheur doit inclure dans sa limite de prise les poissons pris et gardés par les personnes qui pêchent en vertu de son permis. Dans le cas du saumon, lorsqu’une limite de capture et de remise à l’eau s’applique, le pêcheur doit inclure dans sa limite de prise les saumons pris et relâchés par les personnes qui pêchent en vertu de son permis. Il en va de même pour le titulaire d'un permis d'un jour. Le titulaire d'un permis de pêche au saumon avec remise à l'eau obligatoire ne peut garder aucun saumon capturé en vertu de ce permis. Il peut cependant conserver les autres poissons qu'il capture en vertu de ce permis, dans la mesure où il respecte la réglementation applicable, notamment à l'égard des périodes et des limites de prise. La limite annuelle de saumons pris et gardés à la pêche sportive au Québec est de sept.
Dans les rivières à saumon des zones 1, 2, 3, 18, 21, 27 et 28, on doit cesser de pêcher tout poisson pour la journée lorsqu'on a pris et gardé au cours de cette journée, dans un ou plusieurs secteurs de ces rivières, un nombre de saumons qui correspond à la limite quotidienne maximale de prise prévue pour ces rivières. De plus, il est interdit de pêcher dans une autre rivière à saumon située dans ces zones au cours de cette même journée. Dans les rivières à saumon des autres zones, il est interdit de continuer de pêcher une espèce de poisson après avoir pris et gardé la limite quotidienne de prise prévue pour cette espèce, à moins que la pêche ne se continue dans un autre plan d’eau où la limite de prise est plus élevée.

Limite de taille

Il est interdit de prendre et garder ou d'avoir en sa possession un saumon de moins de 30 cm.

La longueur du saumon se mesure du bout du museau jusqu’à la fourche de la nageoire caudale.

    Saumoneaux: inférieur à 30 cm, Interdiction compète selon la réglementation du territoire;

    Petits saumons (madelineaux ou grilses): entre 30 cm et moins de 63 cm selon la réglementation du territoire;

    Grands saumons: 63 cm et plus selon la réglementation du territoire.

Remise à l’eau du saumon

Toute personne doit remettre immédiatement, mort ou vif, dans les eaux où elle l'a pris, et en ayant soin de le blesser le moins possible, tout saumon :

Le pêcheur sportif peut volontairement remettre à l'eau vivant le saumon qu'il vient de prendre et qu'il est en droit de garder. Dans une perspective de conservation et par esprit sportif, le Ministère, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique et la Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec invitent les pêcheurs à se limiter à deux remises à l'eau par jour. Selon la disponibilité de la ressource, un organisme gestionnaire pourrait suggérer un nombre inférieur de remises à l'eau. Pour donner au saumon le plus de chances de survie possible, on doit s'en tenir à la méthode suivante.

Méthode de remise à l'eau

Hameçon avec ardillon

Hameçon sans ardillon :
ardillon cassé, limé ou replié

Transport, possession et identification du poisson

Toute personne qui transporte ou qui a en sa possession du poisson doit, à la demande d'un agent de protection de la faune ou d’un assistant à la protection de la faune, s'identifier et indiquer la provenance de ce poisson.

Lorsqu’on a en sa possession, ailleurs qu’à sa résidence permanente, du poisson pris à la pêche sportive, celui-ci doit être dans un état tel qu’on puisse en déterminer l’espèce, en laissant par exemple sur la chair un morceau de peau suffisant pour l’identifier, la longueur et le nombre. Lorsqu’une limite de taille s’applique, le poisson doit être transporté de manière à pouvoir en mesurer la longueur.

Il est interdit d’expédier hors du Québec du poisson pris à la pêche sportive et dont la vente est interdite. Toutefois, il est permis d'emporter avec soi, en quittant le Québec, tout saumon étiqueté pris à la pêche sportive que l'on a pris ou que l'on nous a donné. On peut également emporter avec soi, en quittant le Québec, toute autre espèce de poisson que l'on a pris ou que l'on nous a donné, en une quantité égale à la limite de possession autorisée pour cette espèce.

Pratiques interdites

 

Tiré du site des Ressources naturelles et faune

 




Acceuil

La Rivière

Le Village

Activités

Photos / Vidéos